Allemand Noël marché évacué après soupçonneux paquet livré

par Super User
Un marché de Noël à la périphérie de Berlin a été évacué vendredi après que les autorités aient découvert ce qui était considéré comme un engin explosif improvisé (IED), a indiqué la police sur Twitter. Plus tard dans la journée, la police a déclaré que l'objet cylindrique contenait des clous, des fils et des batteries, mais pas de détonateur. Le porte-parole de la police de Brandebourg, Thorsten Herbst, a déclaré qu'un colis suspect avait été livré à une pharmacie de Potsdam. Un employé a ouvert le colis, a vu l'appareil et a appelé la police, a déclaré Herbst. Il a dit que la police avait désamorcé l'appareil environ trois heures plus tard. Un tweet de police de suivi a précisé qu'aucun détonateur n'avait été trouvé. La police du Brandebourg a également déclaré que le verrouillage dans la zone près du marché de Noël reste en place et que l'enquête est toujours en cours.

En décembre dernier, des personnes 12 ont été tuées et au moins 48 ont été blessées lorsqu'un semi-remorque a percuté une foule dans un marché de Noël rempli de clients à Berlin. Le suspect, Anis Amri, a été tué plus tard dans une fusillade avec la police en Italie.

La police a été en alerte pour des complots similaires. Après des raids de grande ampleur dans quatre villes allemandes le 10 novembre, 21 a arrêté six ressortissants syriens. Un officier de renseignement allemand a d'abord déclaré à CNN que les arrestations avaient révélé un possible complot terroriste sur un marché de Noël en Allemagne. Mais les Syriens ont été relâchés sans inculpation après que les investigations initiales eurent révélé qu'il n'y avait pas "d'éléments de preuve suffisants d'un complot terroriste", selon le bureau du procureur de Francfort. Il y avait aussi "aucune preuve concrète" que les suspects appartenaient au groupe terroriste de l'Etat islamique, selon le bureau.

Il y a, cependant, des indications que les hommes ont eu des contacts avec ISIS et les enquêtes sont en cours, a déclaré Christian Hartwig du bureau. Selon le compte rendu initial de la police, les ressortissants syriens avaient demandé l'asile et étaient soupçonnés d'être membres de l'Etat islamique. Une attaque "n'avait pas encore été complètement planifiée" selon la déclaration précédente, mais les suspects auraient planifié de mener des attaques avec "des armes ou des bombes sur une cible publique en Allemagne". Le responsable des services secrets allemands, sous couvert de l'anonymat, a ajouté que les suspects effectuaient une reconnaissance ciblée des zones dans lesquelles se dérouleraient les marchés de Noël à Essen, en Allemagne. Ils avaient également surveillé des bâtiments à Berlin, a affirmé le responsable.

Pars votre commentaires

Commentaires

  • Pas de commentaires trouvés